Le Château, authentique demeure des seigneurs de Cézas au cours des siècles passés, et notre hébergement en Gîte de France, le temps d'une quinzaine, voisine avec les bovins originaire de l'Aubrac. L'accès motorisé n'est pas aisé. L'accès piétons suppose la conquête de la calade, en prise directe avec la pente de la montagne.

Cézas, hameau habité à l'année par moins d'une dizaine d'âmes, mais qui a pu en compter jusqu'à deux centaines au cours des siècles passés, malgré un accès depuis la vallée particulièrement délicat. Un coup de cœur immédiat qui invite à revenir.

Eté 2015, nous revoilà. Les gites ne sont pas nombreux à Cézas. Le goût du changement nous emmène vers l'autre gite, tout aussi charmant bien qu'un peu moins spacieux.

La perle de Cézas est probablement son prieuré. Situé en contrebas, à un petit quart d'heure de marche, il a souffert de l'outrage du temps et de son abandon pour la nouvelle église de Cézas. Restauré depuis quelques années par l'association Asphodèle, il mérite le détour et un petit album virtuel.

N'oublions pas, pour finir quelques contributions de GDI.photo au monde libre en Cévennes via wikipedia : le prieuré de Cézas & le Ranc de Banes.

Sans oublier quelques liens de résumé :